précédent

FCTNM - Formation - L'art du pitch

prochain

Formations INIS - Inscrivez-vous dès maintenant!

mot de l'arrq | 29 MARS 2018

Des nouvelles inspirantes

 

L’AGA de l’ARRQ : une participation sans précédent

Pas moins de 82 réalisateurs se sont réunis dans les bureaux de l‘ARRQ le 20 mars dernier pour l’Assemblée générale annuelle, c’est un record d’assistance! C’est rassurant de voir autant de membres intéressés par les activités de leur association.

Nous avons profité de ce rassemblement pour élever au rang de membres émérites cinq réalisateurs fidèles depuis plus de 20 ans à leur association : Denise Payette, Claude Maher, Jean Beaudry, Micheline Lanctôt et Robert Ménard. Ce fut un moment vraiment touchant lors duquel ces membres ont parlé de leur profession et de leurs réalisations. Vous pouvez lire ici le mot de Micheline Lanctôt et la déclaration de Jean Beaudry. Nous en avons également profité pour souligner l’apport de deux personnes exceptionnelles qui ont contribué par leur travail à faire avancer les intérêts des réalisateurs du Québec. L’ARRQ a ainsi nommé Lucette Lupien et Yves Légaré membres honoraires de l’association. Vous pouvez lire ici la déclaration de Mme Lupien.

Lors de cette remarquable assemblée, nous avons également brossé un tableau des nombreux dossiers qui nous ont occupés pendant la dernière année. Cela nous a permis de faire le point sur les différentes négociations en cours et à venir. Nos vérificateurs de la firme APSV ont présenté les états financiers pour l’année 2017 et l’assemblée a approuvé le budget 2018. L’adoption du code d’éthique a donné lieu à des échanges vraiment intéressants et stimulants. L’Association aura désormais une base solide pour appuyer ses actions et ses décisions lors de situation mettant en cause le comportement d’un de ses membres. Il s’agit d’une première étape qui permettra au comité d’éthique et de gouvernance de faire des recommandations pour améliorer le code d’éthique, émettre des règles de gouvernance, adopter des politiques, etc. Quelques modifications aux règlements généraux ont également été adoptées. Finalement, les membres du conseil d’administration qui étaient en élection (Christine Chevarie, Sandra Coppola, Sylvain Roy, Christian Laurence) et Gabriel Pelletier au poste de président ont tous été élus par acclamation.

Des engagements pour contrer les agressions sexuelles et le harcèlement

Le vendredi 23 mars dernier, la ministre de la Culture et des Communications, Mme Marie Montpetit, et la ministre de l’Enseignement supérieur et de la Condition féminine, Mme Hélène David, ont annoncé une aide financière de 900 000$ (neuf cent mille dollars) pour contrer les agressions sexuelles et le harcèlement dans le milieu culturel québécois. (voir le communiqué)

En réponse à la rafale de dénonciations d’inconduite sexuelle de l’automne dernier dans le milieu culturel, un regroupement d’une quarantaine d’associations auquel l’ARRQ participe avait évoqué l’idée d’un guichet unique afin de faciliter les dénonciations. Dans la même foulée, cette mobilisation sans précédent du secteur avait incité la tenue de cliniques juridiques par Juripop afin de rencontrer les victimes. Cet exercice a particulièrement bien fonctionné et semblait répondre à un réel besoin. Ainsi, le gouvernement a fait suite à cette recommandation du regroupement et a décidé de donner une certaine permanence à ce service et octroie donc une somme de 360 000$ sur trois ans pour la mise en place du guichet unique qui sera opéré par Juripop et aura pour mandat d’aider et d’orienter vers les services pertinents les victimes d’agression sexuelle ou de harcèlement.

Le plan d’action du regroupement prévoyait également un volet prévention et sensibilisation. Un montant de 540 000$ (cinq cent quarante mille dollars) a ainsi été accordé à L'inis pour développer des formations qui auront pour but de sensibiliser et prévenir les agressions et le harcèlement sexuel dans le secteur culturel québécois.

Nous pouvons constater que le milieu de la culture s’est mobilisé rapidement pour faire face à une crise sans précédent. Le gouvernement du Québec a été à l’écoute. Nous avions tous constaté l’urgence d’agir. Toutefois, le comité restreint du regroupement travaille toujours sur le projet d’une politique commune qui devrait voir le jour sous peu.

Budget 2018-2019 du gouvernement du Québec : un pas dans la bonne direction...

L’ARRQ se réjouit de plusieurs mesures annoncées dans le budget Leitao du 27 mars qui répondent à certaines de nos revendications. Toutefois, nous demeurons prudents étant donné que plusieurs détails restent à préciser quant à ces mesures. Notamment, nous saluons l’augmentation de 11% du budget du ministère de la Culture et des Communications, mais nous devrons attendre la nouvelle politique québécoise de la culture pour constater la répartition de l’augmentation des budgets entre la SODEC et le CALQ pour la création, la production et la diffusion. Ce budget répond également à une revendication de longue date de l’ARRQ, soit l’extension du crédit d’impôt aux productions destinées exclusivement aux plateformes numériques. De plus, nous saluons l’initiative du gouvernement à mettre en place les premières mesures permettant de taxer les plateformes numériques, et ce, dès le 1er janvier 2019. Nous espérons toutefois que les taxes ainsi perçues pourront être réinvesties en culture et qu’une telle mesure pourra influencer le gouvernement fédéral. (voir le communiqué de l'ARRQ « Un pas dans la bonne direction » .

 

Mylène Cyr, directrice générale

retour aux actualités

autres mot de l'arrq