précédent

L’ARRQ annonce les gagnants et gagnantes des PRIX RÉALS 2023

prochain

Audience publique au CRTC

nouvelles | 15 NOV 2023

Décret d’instructions au CRTC: l’Association des réalisateurs et réalisatrices du Québec réagit.

Montréal, le 15 novembre 2023 – L'Association des réalisateurs et réalisatrices du Québec (ARRQ) prend acte du décret d'instructions au CRTC émis par la ministre du Patrimoine canadien, l'honorable Pascale St-Onge, en complément à la Loi sur la diffusion continue en ligne visant à intégrer les plateformes numériques dans la règlementation du système de radiodiffusion canadien et reconnaissant l'importance de promouvoir le contenu canadien dans l'industrie audiovisuelle. L’ARRQ salue cette nouvelle étape franchie menant à la modernisation du système canadien de radiodiffusion depuis si longtemps souhaitée.

 

Si l'ARRQ peut se réjouir d’une instruction visant à « faire appel au maximum aux ressources humaines canadiennes, créatrices et autres », et d’une autre enjoignant le CRTC à soutenir la création et la programmation en français dans un contexte minoritaire en Amérique du Nord, elle s’inquiète du fait qu’on exige du même souffle de favoriser une approche axée sur « des incitatifs et des résultats » plutôt que de s’appuyer sur une approche normative.

 

« Je me questionne à savoir comment le CRTC pourra « inciter » les géants du web à produire plus de contenu original francophone alors qu’ils ont jusqu’ici montré peu d’intérêt à produire en français depuis qu’ils sont présents au Canada. À mon avis, on n’a pas le choix d’imposer des normes linguistiques si on veut assurer la place du français sur les plateformes numériques », commente Gabriel Pelletier, président de l’ARRQ. 

 

Le décret d’instructions ouvre aussi la porte à une redéfinition du contenu canadien par le CRTC. C’est un sujet crucial pour les associations d’artistes et d’artisans du Canada et du Québec. Rappelons que le contenu canadien est présentement calculé à partir du nombre de Canadiens qui occupent les postes clés dans une production audiovisuelle. « J’espère ne jamais voir le jour où nos histoires seront racontées par des réalisateurs et des vedettes d’origine étrangère sous prétexte que c’est plus rentable » ajoute Gabriel Pelletier.


Par conséquent, l'ARRQ comptera sur le CRTC pour appliquer une réglementation juste et équitable de la Loi sur la radiodiffusion. Au cours des consultations du Conseil qui auront lieu dans les prochaines semaines, nous l’encouragerons à renforcer la présence et la qualité des productions audiovisuelles francophones dans le paysage médiatique canadien. C’est au moyen des contributions de nouveaux joueurs numériques que le CRTC pourra corriger l'iniquité de financement dont nos productions sont l’objet et garantir une représentation équilibrée et dynamique de la diversité culturelle canadienne.

 

L’ARRQ rappelle qu’elle sera en audition le 21 novembre prochain devant le CRTC pour faire valoir ses représentations sur ledit décret.

- 30 -

À propos de l’ARRQ
L'Association des réalisateurs et réalisatrices du Québec (ARRQ) est une association professionnelle reconnue par la « Loi sur le statut professionnel et les conditions d’engagement des artistes de la scène, du disque et du cinéma (S-32.1) » qui comprend plus de 800 membres réalisateurs et réalisatrices pigistes œuvrant principalement en français dans les domaines du cinéma, de la télévision, du web et de l’animation.

L'ARRQ s'emploie à la défense des intérêts et des droits professionnels, économiques, culturels, sociaux, moraux de tous les réalisateurs et réalisatrices du Québec en toute occasion et dans tout dossier. Parmi les actions vouées à la défense des droits des réalisateurs et au respect de leurs conditions de création, l'association négocie des ententes collectives, rédige et participe à l'élaboration de mémoires tout en collaborant à de nombreuses études.

Pour renseignements :
Géraldine Piguet
Conseillère aux communications
geraldine@arrq.quebec
514 842 7373 poste 226

retour aux actualités

autres nouvelles

Enjeux de financement en culture : une question de bonne gouvernance

Front commun dans le secteur culturel 👊 Les syndicats de l’industrie demandent au gouvernement de mettre en place une consultation pour s’assurer de faire briller et de protéger la culture d’ici. Et surtout, pour s’assurer que les fonds publics investis se rendent jusqu’aux artistes et aux artisans.

nouvelles | 26 FÉV 2024

Découvrez les différents comités de votre association

Il existe trois types de comités à l'ARRQ :  les permanents, qui sont prévus aux règlements généraux, les comités spéciaux qui sont créés par le conseil d’administration selon les besoins identifiés et qui traitent des objets pour lesquels ils sont créés et les comités de négociations.

nouvelles | 5 FÉV 2024

Financement de Téléfilm canada : promesse tenue sur un fil ténu

Les représentants des artistes œuvrant en cinéma et télévision accueillent avec soulagement l’annonce de la ministre St-Onge qui confirme la prolongation pour deux ans de la bonification du financement de Téléfilm Canada, se rapprochant ainsi de la promesse faite par le Parti libéral du Canada lors de la dernière campagne électorale qui faisait référence à une pérennisation de ces sommes.

nouvelles | 31 JAN 2024

CONSULTATION SUR LE DROIT D'AUTEUR ET L'IA GÉNÉRATIVE

Dans le cadre de la Consultation du gouvernement du Canada sur le droit d’auteur à l’ère de l’IA générative, plusieurs associations d’artistes, dont l’ARRQ, se sont associées pour produire un mémoire détaillant des recommandations qui visent à préserver la créativité humaine.

nouvelles | 15 JAN 2024